La composition : Par principe, je mélange plusieurs types de musiques

Pour vous qui me suivez sur ce blog, vous avez pu découvrir le 1er titre qui fera partie de l’EP que je souhaite sortir à l’occasion d’un concert, mais ça vous avez pu le lire dans le dernier article, The Next Episode. je vous remercie pour tous les beaux retours que j’ai eu, et vu que la question est revenue souvent: le prochain titre en écoute c’est pour très bientôt.

Pour vous qui découvrez tout juste ce blog, et qui n’avez pas encore entendu ce 1er titre donc, d’abord bienvenue, c’est ici que je raconte mon expérience, où je décris, étape par étape l’évolution de l’aventure artistique dans laquelle je me suis lancée. Concernant le morceau, il y a quand même de grosse chance pour qu’on puisse l’écouter dans cet article.

Pour revenir au Blog, dans les premiers articles je présente la démarche personnelle, les choix, les évènements, les rencontres, les lectures même qui m’ont fait et me font toujours avancer.

Ensuite, les différentes étapes qui font la construction d’un morceau, les sessions d’enregistrements des voix (les musiques avaient déjà été enregistrées dans mon home-studio) le mixage, le Mastering…

Voilà pour le petit résumé « Back to Basics » du Blog

Et bien je vais carrément me servir de cette chanson pour vous parler du processus de composition, comment je fonctionne, et vous montrer comment elle s’est construite.

D’abord il y a les influences, et ma culture musicale s’est forgée sur des époques que je n’ai pas vécues !! Le fait d’avoir des grands frères qui te font écouter du son que t’aurais pas naturellement envie de découvrir quand t’es ado dans les années 90 n’y est surement pas pour rien: Pink Floyd, Peter Gabriel, David Bowie, avec comme profs particuliers David Gilmour, Prince, George Benson, Hendrix, Mark Knopfler, Nile Rodgers, Carlos Santana, Jimmy Page…et d’autres styles pour enrichir la palette : Funk, Soul, Jazz, Rhythm’n’blues, Bossa…

Oh la jolie galerie avec plein d’artistes que j’aime

Comme je vous disais dans l’article sur le Brésil, pour moi la musique est fusions, mélanges et influences, d’ailleurs, la plupart des artistes actuels que j’écoute et qui m’inspirent pratiquent allègrement ce mélange des genres : Sébastien Tellier et son dernier album l’Aventura, aux sonorités Brésiliennes, le Jazz Rock World d’Ibrahim Maalouf, ALB et ses sons de jeux vidéo Old School, l’Hip Hop Jazz de Kendrick Lamar, pour ne citer qu’eux.

À vrai dire, quand je compose je me pose pas vraiment la question du style, je sais que ça va être une mixologie de toutes ces musiques qui me nourrissent (enfin, qui m’abreuvent plutôt) depuis toujours, avec différents ingrédients, couleurs, arômes, pour créer ma musique idéal !! Ma tête comme un shaker, pour bien ponctuer la métaphore.

Pour la construction, la musique et la mélodie arrivent en 1er, ce qui me semble plutôt logique, car elles me donnent une direction pour l’écriture des paroles, le thème de la chanson.

C’est en tout cas comme ça que je fonctionne, la mélodie se créé (en chewing-gum ou en yaourt selon les gouts) autour de la musique, et dans le cas de Wake up, ces mots revenaient tout le temps.

Ma musique est Pop Électro mais les instruments acoustiques ont leur place.

Je voulais au début de cette chanson quelque chose justement d’acoustique, d’intime, avec cette guitare qui accompagne, légèrement, et ce piano qui répond au Wake up, comme cette sensation qu’on peut avoir quand on s’endort et qu’on a l’impression de tomber.

Et il y a ces morceaux qui vous inspirent aussi, pour une partie, une rythmique :

Tient, Pour la guitare par exemple, j’avais dans la tête cette chanson d’Alexander – Truth, le rapprochement n’est pas forcément évident et pourtant.

Pour le piano c’est the great gig in the sky des pink floyd qui m’a inspiré.

Et puis il y a ces sons, sonars, comme des tentatives de communication avec quelque chose, quelqu’un, comme un appel.

Pour arriver à cette fin, électro, une envolé, une ouverture, l’idée d’avancer, d’un pas franc et serein.

Une chanson, en plus d’être un cocktail, c’est une histoire, et le but du jeu c’est de vous emmener du début jusqu’à la fin, ne pas vous laisser en chemin, et surtout que vous ayez envie de finir le verre.

Tchin

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s